Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

Quelle activité physique après un cancer du sein ?

Activité physique, Sport et Santé 01/10/2019

ruban rose sur la poitrine

L’activité physique permet de diminuer le risque de développer un cancer. Les études ont également montré que l’activité physique a un effet bénéfique sur les personnes atteintes de cancer. Les données les plus probantes concernent le cancer du sein chez la femme.

 

Facteurs de risque  et Prévention

Les deux premiers facteurs de risque évitables de cancers sont l’alcool et le tabac.

Surveiller son poids, pratiquer une activité physique et manger équilibré, peuvent limiter les risques d’être atteinte d’un cancer, dont celui du sein.

Chez les femmes post ménauposiques (c’est pas glamour mais c’est comme ça qu’on nous appelle ; 80% des cancers du sein se développent après 50 ans), l’activité physique régulière diminue le risque de cancer du sein, une réduction du risque de 30% à 40 %. Plus la fréquence et la durée de l’activité augmentent, plus le risque de cancer diminue.

Globalement, il est estimé que 30 à 60 minutes d’activité physique modérée à intense par jour est nécessaire pour diminuer le risque de développer un cancer.

 « Savoir, c’est pouvoir agir » : Au vu de l’analyse des bénéfices et des limites, le dépistage du cancer du sein est recommandé aux femmes, à partir de 50 ans, tous les 2 ans…

Voir la vidéo de la campagne d’information nationale sur le dépistage.

 

Les bénéfices de l’activité physique chez les patients atteints de cancer

L’Institut National du Cancer (INCa) a publié un rapport sur les bénéfices de l’activité physique chez les patients atteints de cancer :

  • un re-conditionnement physique
  • une réduction de la fatigue liée et une amélioration globale de la qualité de vie
  • une amélioration de la tolérance des traitements et de leurs effets
  • un allongement de l’espérance de vie et une réduction du risque de récidive.

L’exercice physique fait partie des moyens désormais bien décrits pour améliorer la fatigue quel que soit le cancer. L’efficacité de l’exercice physique est établie et son utilisation est recommandée pendant et après le traitement.

En ce qui concerne les patientes atteintes d’un cancer du sein, l’activité physique pratiquée pendant le traitement améliore leur qualité de vie et leur état psychologique (bénéfice sur l’anxiété, la dépression, le sommeil, l’image du corps et le bien-être), leurs capacités physiques et leurs chances de guérison.  Elle limite les risques de surcharge pondérale et d’ostéoporose.

99% c’est le taux de survie à 5 ans pour un cancer du sein détecté à un stade précoce.

Plus l’activité physique est initiée (ou préservée) tôt dans le parcours de soins, plus ses effets seront bénéfiques sur le patient. Ces bénéfices sont observés pour une pratique mixte (cardio-vasculaire/renforcement musculaire), comportant des exercices d’intensité modérée à élevée, 30 minutes par jour au moins 5 fois par semaine.

C’est quoi une activité modérée ?

En référence des recommandations pratiques, voici le tableau du ministère de la santé

activités physiques et intensité exemples

activités physiques et intensité exemples

 

Reprendre progressivement après un cancer du sein, quelle activité physique ?

Les traitements sont en constante évolution et les protocoles très individualisés, il est nécessaire de prendre en compte les spécificités des traitements que suit la personne pour évaluer la tolérance à l’exercice et prescrire un programme d’exercice sécuritaire et efficace.

De façon générale, il est recommandé de :

  • reprendre les activités de la vie quotidienne aussi rapidement que possible après la chirurgie (6 à 8 semaines après cicatrisation)
  • continuer normalement les activités de la vie quotidienne (courses, ménage …) et l’exercice physique autant que possible pendant et après les traitements non chirurgicaux. L’activité permet de mieux supporter les traitements.
  • les personnes avec des métastases osseuses ont besoin d’un suivi très rapproché afin d’éviter les fractures ;  privilégiez la natation ou le vélo d’appartement, évitez la course et certaines postures de yoga
  • les personnes avec des conditions cardiaques requièrent aussi une plus grande supervision.

 Le Centre Léon Bérard

Le Centre Léon Bérard est le premier Centre de Lutte contre le cancer à avoir proposé des séances d’activité physique adaptée à ses patients. Il propose aujourd’hui l’offre la plus développée de France. Gratuitement pour les personnes traitées au Centre.

Des bénéfices physiques et psychologiques à la pratique d’une activité de type sportif : lutte contre le stress, amélioration de l’appétit, meilleur sommeil, image corporelle et plus grande confiance en ses capacités physiques.

Après un cancer du sein, il s’agit de

  • retrouver votre mobilité articulaire, en premier lieu, s’il y a eu une opération chirurgicale
  • reprendre une activité d’endurance régulière : marche, vélo ou natation s’il n’y a aucune gêne au niveau du point d’intervention chirurgicale
  • travailler un renforcement musculaire spécifique car la fonte musculaire engendre souvent des déséquilibres et des douleurs.

 

En étant accompagné par un professionnel des activités adaptées, pour établir votre programme personnalisé et corriger les postures ; vous pourrez ensuite pratiquer vos exercices par vous-même au quotidien.

C’est l’esprit d’ABC Prévention Santé à Lyon, ou APA Santé à Genas qui offrent une variété d’activités animées par des éducateurs sportifs formés aux APA qui vous guident vers une pratique autonome.

Et ce qui compte c’est de choisir une activité qui vous fait plaisir, qui vous apporte du bien-être, et d’être en confiance avec l’intervenant.

 

Les sports conseillés après un cancer du sein

Les sports les plus souvent conseillés après un cancer du sein, allient étirement et travail musculaire modéré, comme la natation, la marche et la marche nordique, la gymnastique douce, le yoga, l’escrime … 

Tous ces sports ont pour avantage de

  • tonifier vos muscles, ce qui améliore la fonction immunitaire
  • oxygéner votre sang et vos tissus
  • soulager les tensions musculaires à l’origine des douleurs
  • améliorer la relaxation, le sommeil et la circulation lymphatique
  • vous apporter de l’énergie et vous remonter le moral.

Chez des patientes ayant eu une pratique d’activité physique et sportive avant le diagnostic du cancer, le niveau d’intensité de la pratique physique semble au moins devoir être maintenu ou accru.

Et après l’effort, on favorise le drainage lymphatique en surélevant le bras.

 

qi-gong

qi-gong

Yoga, Pilates, Qi gong et Tai chi

Ces sports tout en douceur vous aident à retrouver votre équilibre extérieur et intérieur.

Pour une note chantante, les témoignages de nos amies québécoises.

 

A l’inverse, l’escrime, sport à l’énergie explosive où l’on attaque et on riposte, tout un symbole du combat !

 

Les sports d’endurance : marche, marche nordique, gym douce, nage, aquagym, vélo, vélo d’appartement…

La marche, dans la nature, au soleil, est idéale. Marchez d’un bon pas, vous devez pouvoir parler sans vous essouffler, et allégez votre sac à dos.

La nage, l’aquagym ou la marche en piscine sont des activités recommandées après un cancer du sein. Vous renforcez vos bras, améliorez l’amplitude de vos épaules et développez votre capacité pulmonaire. L’eau sur votre peau active la circulation lymphatique et vous ménagez vos articulations. Et les vertus relaxantes de l’eau sont bien connues.

 

L’aviron est intéressant qui mobilise l’ensemble des groupes musculaires (membres supérieurs et inférieurs, tronc), développe le système cardio-vasculaire et améliore la psychomotricité : équilibre, coordination, synchronisation, orientation.

On pratique en salle sur un ergomètre ou sur un tank à ramer, et.  en milieu naturel. Choisissez un club labellisé sport-santé qui aura formé spécifiquement certains éducateurs.

 

La musculation douce et le stretching

A partir de 50 ans, on commence à perdre de la masse musculaire.  En maintenant et augmentant votre masse musculaire, vous aidez votre corps à lutter contre les cellules cancéreuses et à freiner leur progression.

En étirant vos muscles, vous soulagez les tensions à l’origine des douleurs, vous augmentez la circulation sanguine, vous améliorez la relaxation, le sommeil et la circulation lymphatique.

 

escalade sur bloc

escalade sur bloc

L’Institut du cancer de l’Ouest recommande  également l’escalade.

L’escalade permet de regagner en amplitude de l’épaule et en force de préhension. Et c’est une forme d’évasion. Placer ses pieds, ses mains, se concentrer sur sa prochaine prise, s’arrêter pour trouver sa voie, s’assurer et s’entraider, progresser… en salle ou rocher pour commencer en confiance. Transpirer, se réconcilier avec son corps.

Une prescription médicale sport-santé et un programme  personnalisé établi par un éducateur formé aux APA, permettent de doser l’effort et de choisir la voie pour solliciter raisonnablement les membres supérieurs, en ayant soin d’éviter la survenue d’un lymphœdème.

 

Si un lymphœdème survient après le sport, repérez les circonstances qui l’ont déclenché  afin d’adapter l’activité : éviter certains gestes, réduire la durée, porter un brassard de contention, pratiquer l’activité à l’ombre, aider au drainage systématique après la séance… 

Il est important d’écouter son corps, d’apprendre à reconnaître ce qui est bon pour soi.

Votre médecin pourra vous prescrire un drainage lymphatique par un kinésithérapeute et ne vous découragez pas, l’exercice permet d’améliorer la situation.

 

En conclusion :

L’activité physique redonne de l’énergie et aide à s’inscrire dans une dynamique positive. Vous la choisirez pour vous faire plaisir, faire du bien à votre corps et la pratiquer comme une nouvelle bonne habitude de vie.  

Et pour allier l’exercice au partage amical, inscrivez-vous et adhérez 😊, pour annoncer et proposer vous même ce qui vous fait plaisir, à votre rythme, sur amiboost.com.

Rencontrons nous au forum des associations du Centre Léon Bérard mardi 8 octobre 2019  

Bienvenue !

Sources :  e-cancer.fr, cancer-environnement.fr, ministère de la santé, cancer.be, guide Vidal « Sport et Santé – faire du sport sans se faire mal », « Santé, activité physique et bien être pour les seniors » sous la direction de Pr Isabelle Dionne, « Médicosport-santé » du CNOSF, soscancerdusein.org, fédération française montagne escalade, Radio Canada Québec

article Ami Boost diffusé en 2018

   

2906 vues au total, 5 vues aujourd'hui

  

Laisser un commentaire (public)

Il faut être connecté sur son nom d'utilisateur pour poster un commentaire. Un commentaire ici sera public, un message dans l'onglet contact de l'annonce sera privé (questionà l'annonceur, lieu précis de rendez-vous...).

  • ruban rose sur la poitrine

    Quelle activité physique après un cancer du sein ?

    par sur 01/10/2019 - 0 Commentaires

    L’activité physique permet de diminuer le risque de développer un cancer. Les études ont également montré que l’activité physique a un effet bénéfique sur les personnes atteintes de cancer. Les données les plus probantes concernent le cancer du sein chez la femme.   Facteurs de risque  et Prévention Les deux premiers facteurs de risque évitables […]

  • Comment se faire des amis

    par sur 28/09/2019 - 0 Commentaires

    Vous nous l’avez dit, ce n’est pas toujours facile de se faire des amis quand on est sorti du cadre scolaire ou professionnel. Il importe avant tout de garder ses amis, d’entretenir la relation. Et de vouloir se faire des nouveaux amis, des bons copains. Au-delà des clubs et associations propices aux nouvelles rencontres, se […]

  • OCTOBRE à Lyon, des sorties exceptionnelles !

    par sur 29/09/2019 - 0 Commentaires

    Octobre à Lyon, une belle entrée dans l’automne avec encore 28 °… En espérant de prolonger l’été indien, une petite croisière au Grand large, flâner dans les marchés, découvrir le street art ou filer à la Vogue. Pour les incontournables Fête de la Science ou Festival Lumière, on n’oublie pas de réserver… Et aux premières […]

  • NOVEMBRE sortir à Lyon, enfin sortir…

    par sur 29/10/2019 - 0 Commentaires

    Novembre, c’est sortir… au chaud ! Je vous ai sélectionné de belles visites commentées en ville ou au Parc de la Tête d’Or, et en ce mois de novembre traditionnellement pluvieux et brumeux, des expositions, ateliers, concerts… à l’intérieur. Au premier soleil, on file dehors prendre notre dose. Sur amiboost on propose des balades et […]

  • DECEMBRE à Lyon : Lumières, marchés de Noël et tant de belles sorties

    par sur 28/11/2019 - 0 Commentaires

    Décembre, chouette, c’est la Fête des Lumières, et Noël bien sûr ! Un mois placé sous le signe de la gastronomie, des spectacles, des beaux costumes, et des cadeaux, où l’artisanat reprend ses droits sur la tech. Sortons… des magasins ! Evitons la frénésie consommatrice; au moment où on s’interroge sur notre système de production […]

Articles récents

  • DECEMBRE à Lyon : Lumières, marchés de N...

    par sur 28/11/2019 - 0 commentaire

    Décembre, chouette, c’est la Fête des Lumières, et Noël bien sûr ! Un mois placé sous le signe de la gastronomie, des spectacles, des beaux costumes, et des cadeaux, où l’artisanat reprend ses droits sur la tech. Sortons… des magasins ! Evitons la frénésie consommatrice; au moment où on s’interroge sur notre système de production […]

  • NOVEMBRE sortir à Lyon, enfin sortir…

    par sur 29/10/2019 - 0 commentaire

    Novembre, c’est sortir… au chaud ! Je vous ai sélectionné de belles visites commentées en ville ou au Parc de la Tête d’Or, et en ce mois de novembre traditionnellement pluvieux et brumeux, des expositions, ateliers, concerts… à l’intérieur. Au premier soleil, on file dehors prendre notre dose. Sur amiboost on propose des balades et […]

  • ruban rose sur la poitrine

    Quelle activité physique après un cancer...

    par sur 01/10/2019 - 0 commentaire

    L’activité physique permet de diminuer le risque de développer un cancer. Les études ont également montré que l’activité physique a un effet bénéfique sur les personnes atteintes de cancer. Les données les plus probantes concernent le cancer du sein chez la femme.   Facteurs de risque  et Prévention Les deux premiers facteurs de risque évitables […]

Suivez notre page Facebook