Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

Des tutos pour s’inscrire et annoncer sur amiboost

Blog, Etre en lien 07/11/2018

un écran du tutoriel

Découvrir pas à pas les fonctionnalités de base de notre site, vous nous l’avez demandé, c’est fait !

2 tutoriels, ou modes d’emploi si vous préférez, avec la progression des écrans, pour 

s’inscrire, pas à pas

annoncer pas à pas

Téléchargez les ou ouvrez les dans un nouvel onglet (clic droit) pour pouvoir les consulter pendant que vous mettez en pratique 😉

 

N’hésitez pas à me faire part de vos remarques et suggestions.

Je serai heureuse de vous voir annoncer vous aussi et partager des activités en agréable compagnie.

Bien à vous,

Fabienne 

112 vues au total, 2 vues aujourd'hui

Le secret des relations qui durent, en amour et en amitié.

Etre en lien 25/05/2018

sur la plage un vieux couple, l'homme dessine un coeur

Les actes qui disent je t’aime – Les 5 langages de l’amour

Quel est le secret des relations qui durent au delà de l’étape séduction ?
Une bonne partie de la réponse est dans ce livre, un de ceux qui changent votre vie.
Et si je vous en donne un aperçu, c’est en le lisant, en vous exerçant, que vous en comprendrez la portée.
En le faisant lire aussi à ceux que vous aimez.
 
« Si nous voulons communiquer efficacement avec des personnes d’autres culture, nous devons apprendre leur langue. Il en va de même dans le domaine de l’amour. Le langage de votre amour sentimental et celui de votre conjoint peuvent être aussi différents que le chinois l’est du français. »

Gary Chapman identifie cinq moyens d’expression par lesquels chaque personne peut manifester son amour :couverture du livre Les langages de l'amour

  • les paroles valorisantes,
  • les moments de qualité,
  • les cadeaux,
  • les services rendus,
  • le toucher physique.
 
Il se trouve rarement dans un couple (et dans une relation amicale) deux personnes exprimant leur affection via le même moyen, d’où le problème de communication à l’origine de nombreuses désillusions.
Grâce aux nombreuses histoires vraies et aux idées exposées par ce conseiller conjugal de renom, le lecteur apprendra à parler une nouvelle langue propre à son couple : une langue qui bâtit et épanouit car elle sera enfin comprise par les deux conjoints.
 
Gary Chapman anime de nombreux séminaires pour les couples dans le monde entier. Ce livre est le premier d’une série d’ouvrages sur les langages d’amour (destinée aux couples et aux parents d’enfants et d’adolescents) .
Les langages de l’amour – Gary Chapman – Farel Editions (en poche)

Vous avez lu le livre … Quel est votre langage à vous?

A quoi êtes-vous sensible ?

A quoi êtes-vous sensible ?
Faîtes le test sur https://reussirlamour.com/quiz/quiz-langages-de-lamour/ et découvrez leur site.
 
Monter un meuble à 2 : pour elle c’est un plaisir de partager ce moment ; lui est heureux de lui rendre service et d’être tout contre elle. Bon, il reste 4 vis à la fin.
 
Quel langage avez-vous identifié chez votre conjoint ? (bien pour booster votre relation)
Qu’avez-vous découvert de votre meilleur.e ami.e ?
Si ce n’est pas flagrant, qu’est-ce qui la (le) blesse ? c’est probablement son langage dominant.
Vous nous en parlez ? notez un commentaire ou envoyez moi un article que je posterai volontiers
 
Fabienne Martin-Lefebvre – Ami Boost
 
images pixabay1476863, reussirlamour.com, couverture du livre de G. Chapman, Ami Boost

209 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Des anniversaires décennie

Etre en lien 23/03/2018

 
Nous autres babyboomers serons nombreux à fêter un anniversaire décennie en 2018, le nôtre ou celui de nos amis, de nos frères, sœurs … 60, 70, ou les 50 des « petits jeunes ».
Liliane, Michelle, Dominique, Eric, ne lisez pas plus loin… surprise !
 
Nous avons envie de partager un moment fort et voici quelques idées pour marquer cette date, avec famille et amis.
Bien sûr, vous évaluez le nombre de personnes, plein-plein de monde ou juste les très proches ? Vous prévoyez le lieu : à la maison, au restaurant, vous louez pour l’occasion ?
Et communiquez la date le plus tôt possible… il faut anticiper et faire participer, tout ça sans se couper si ça doit rester une surprise. On peut aussi bloquer la date officiellement et garder la surprise du contenu, ouf !
 
Allons-nous commander à un traiteur ou réserver un cuisinier à la maison ? Préparer ensemble le repas, pourquoi pas ; un grand plat, convivial à souhait. N’oublions pas « compagnon », « copain » c’est celui avec qui on partage le pain.
 
 
Un buffet et chacun amène un plat: faîtes bien dire à chacun ce qu’il s’engage à préparer et rappelez leur à 1 mois et 8 jours de la date.
Sans oublier le gâteau, acheté chez un pâtissier (une pièce montée mémorable) ou fait maison ; j’ai dégusté un gâteau vegan avocat-noisettes dé-li-cieux.
 
Une thématique que vous aurez déclinée du menu à la déco ? En tous cas, une jolie table.
Un dress code sur ses couleurs préférées ou en rappel d’autres événements heureux vécus ensemble, préparez lui sa tenue aussi si c’est une surprise.
 
Préparez avec ceux qui seront là, et avec ceux qui ne peuvent pas forcément être présents mais seront heureux de contribuer. Distribuez les rôles !
 
Réunissez des photos, bien à l’avance: les moments partagés, les étapes de vie, les photos insolites… Classique, un mur de photos ou un arbre à photos. Ou numérique : préférez les photos aux vidéos, vous pourrez les monter ou défiler en diaporama ; cadrez le temps : 2 minutes à chacun, un nombre de photos ; pour cet anniversaire vous ne voulez pas passer 3 heures devant un écran.
Un clin d’œil, on peut jouer l’humour, mais attention à ne pas en faire un bêtisier, rire ensemble mais ne pas moquer ; votre principal intéressé doit être touché et heureux de vos choix. Focalisez sur les moments heureux et ceux que vous avez eu la chance de partager.
 
 
Une autre façon de témoigner de son amitié, collectez les photos des participants, tous bébés, tous vers 10 ans. On ne se connaissait pas encore, on n’est pas forcément tous de la même génération mais on a tous le souvenir de nos émotions, ça gomme les écarts d’âge ; et c’est drôle de faire reconnaître qui est qui sur les photos.
 
 
Revivez les chansons, les films, les personnages qui ont marqué.
Là encore, distribuez les rôles, à chacun une décennie à préparer : années 60, années 70, 80s, 90s, 2000 et + ; Les années les plus récentes aux plus jeunes, laissez chacun préparer ce qu’il a vécu, vers 15-25 ans idéalement.
 

Vous pouvez suggérer un quizz : annoncer la période -par exemple années 80- et faire découvrir une chanson et son interprète sur quelques paroles, mimer un événement heureux, le titre d’une chanson ou d’un film, d’une pièce de théâtre, d’un livre, d’un concert de la période considérée.
C’était « La gadoue », « Singing’n the rain’ c’est une autre décennie…
 
Vous pouvez aussi créer une chorégraphie façon flashmob, une danse, une saynette, une chanson bien sûr : inventer des paroles sur un air connu, c’est plus facile à reprendre.
Faîtes simple, envoyez le texte ou la vidéo avant et répétez 2 fois avant de vous produire. Choisissez quelque chose qui plaira à votre « fêté » et auquel il aura envie de se joindre même en n’étant pas préparé.
 
 
 
 
Danser
Quelles musiques, quelles lumières… qui peut être le DJ de la soirée ou en tous cas, préparer une super compil des titres des années choisies.
 
 
 
Et le cadeau ?
Une cagnotte commune pour acheter ensemble une envie de l’intéressé, avec la complicité du conjoint, des enfants… Un album photo souvenirs, album que l’on complète avec les photos du jour, envoyé quelques jours après ?
Ou une activité insolite qui restera gravée dans les esprits : un survol du Vercors en montgolfière, une rando vélo sur la Via Rhôna avec tous les copains, un défi luge en réalité virtuelle…
Le premier cadeau bien sûr, c’est votre présence.
 
Laissez libre cours à votre imagination, listez, rassemblez les éléments pour maîtriser le fil de la soirée et faîtes par-ti-ci-per.
 
Belles fêtes ensemble, envoyez-nous des photos !

306 vues au total, 0 vues aujourd'hui

La plus grande menace pour les hommes d’âge mûr

Etre en lien 21/03/2018

 

La plus grande menace pour les hommes d’âge mûr n’est pas le tabagisme ou l’obésité. C’est la solitude.

« La plus grande menace pour les hommes d’âge mûr n’est pas le tabagisme ou l’obésité. C’est la solitude. »

J’aime beaucoup cet article de Billy Baker paru en mars 2017 dans le Boston Globe. L’éditeur n’ayant pas autorisé que je mette sa traduction française en ligne, j’en donne ici un résumé avec quelques extraits.

« Quand les hommes avancent en âge, ils ont tendance à négliger leurs amitiés. Mais il est encore temps d’agir. »

Journaliste convoqué par son rédacteur en chef, Billy Baker s’apprête à refuser l’article sur le sujet de la solitude des hommes d’âge mur, surtout quand on lui dit que ça lui irait comme un gant. A 40 ans, il a plein d’amis, il n’est pas « un loser ». Mais en y pensant bien, l’auteur se rend compte qu’il ne voit plus ses amis, certains depuis plus de 10 ans. Il est noyé de travail et l’essentiel de sa vie se partage entre travail et ce qui s’y rattache, les enfants et un peu de temps pour se tenir en forme. Dans l’histoire, les enfants sont préservés (pour partager du « dada time »), les amis sont négligés.

Des personnes du boulot ou de la salle de gym qu’on ne voit jamais en dehors, ou prendre une bière à l’occasion avec des personnes rencontrées grâce aux enfants ou autre, tout cela ne fait pas des amis.

On reconnaît qu’on est déprimé, mais personne ne veut être le gars qui mange seul à la cafétéria.

Le psychiatre Dr Richard S. Schwartz, et sa femme, Dr Jacqueline Olds, auteurs de L’Américain solitaire: à la dérive dans le vingt et unième siècle (The Lonely American: Drifting Apart in the Twenty-First Century) notent « Quand les personnes avec des enfants sont débordées, elles ne court-circuitent pas leurs enfants, elles shuntent leur amitié. » Et soulignent l’image sociale négative de la  personne isolée. On reconnaît qu’on est déprimé mais personne ne veut être « le gars qui mange seul à la cafétéria ».

Schwarz démontrait dans les années 80 le lien entre solitude et maladies cardiovasculaires, avec un risque aggravé d’infarctus ou d’AVC. La vaste étude de l’Université Brigham Young publiée en 2015 qui a traité les données de 3,5 millions de personnes sur 35 ans, établit un risque de mort prématurée augmenté de 26 à 32 % pour les personnes souffrant de solitude, d’isolement ou simplement qui vivent seules.

Le Directeur de la Santé alerte sur les dangers de l’isolement pour la santé publique, un tiers des personnes de plus de 65 ans vivant seules aux Etats Unis.

Les liens sur les réseaux sociaux sont un leurre, « c’est facile de croire que c’est assez, et pour beaucoup d’hommes ça l’est, du moins jusqu’à ce que leur femme gagne les amis dans le divorce. »

Mais quoi faire, au-delà des rêves  du type « Faisons le GR10 ! » avec les vieux potes.

“Une bière tous les 36 du mois ne suffit pas”

D’après l’Université d’Oxford  (GB) , les hommes ont besoin d’une activité ensemble pour créer et garder un lien. Si les femmes peuvent entretenir leurs amitiés au téléphone, les hommes ont besoin de vivre quelque chose ensemble. « Une bière tous les 36 du mois ne suffit pas ».

« Les hommes se font leurs amitiés les plus profondes dans des périodes d’engagement intense, comme à l’école, au service militaire ou dans le sport. C’est là que nous nous sentons à l’aise. »

Ne pas culpabiliser de laisser son conjoint qui doit s’occuper des enfants, prendre l’initiative et organiser à chaque fois pour voir quelqun, c’est vrai, il est facile de le laisser tomber.

 

La meilleure façon pour les hommes de « forger et de maintenir des amitiés » est d’intégrer la régularité – un rendez-vous fixe sur l’agenda, réserver du temps entre amis.

Heureux en couple et avec les enfants… mais il manque la dimension des copains, sortir entre mecs. Il serait triste d’attendre la retraite pour y songer (aller jouer au golf pour l’auteur).

L’auteur trouve la clé avec un vieil homme qui depuis des années réserve tous les mercredis soirs avec ses potes. Engagement des amis à se retrouver ce soir-là si on n’est pas en déplacement pour faire… quelque chose ensemble, n’importe quoi. Une invitation permanente en quelque sorte.

« Bien sûr, ça ne va pas marcher à chaque fois, mais les experts disent que même essayer d’élargir vos relations amicales peut être bénéfique pour votre santé, alors considérez ceci comme un début. J’admets que je suis un peu seul. Ça ne fait pas de moi un loser. » 

Résumé et traduction Fabienne Martin-Lefebvre

Retrouvez l’article de Billy Baker (en anglais US) sur https://www.bostonglobe.com/magazine/2017/03/09/the-biggest-threat-facing-middle-age-men-isn-smoking-obesity-loneliness/k6saC9FnnHQCUbf5mJ8okL/story.html

Suivez-le sur Twitter @billy_baker.

 

388 vues au total, 3 vues aujourd'hui

Comment se faire des amis

Blog, Etre en lien 18/01/2018

Vous nous l’avez dit, ce n’est pas toujours facile de se faire des amis quand on est sorti du cadre scolaire ou professionnel. Il importe avant tout de garder ses amis, d’entretenir la relation. Et de vouloir se faire des nouveaux amis, des bons copains. Au-delà des clubs et associations propices aux nouvelles rencontres, se dire que toutes les occasions sont bonnes pour élargir son cercle de relations.

Etre patient aussi. Si la relation n’est sans doute pas aussi profonde au début qu’avec vos amis de longue date, c’est qu’il faut se laisser le temps de la rencontre, le temps de la convivialité.

 

Entretenir la relation est primordial

Bien sûr, avoir des amis, c’est d’abord garder ses amis

Pris.e par votre emploi du temps chargé, vous n’appelez pas vos amis, vous oubliez de rappeler sur le message laissé, vous avez décliné un repas, puis un ciné… les liens se distendent insidieusement ; si vous continuez ainsi, vous ne saurez bientôt plus trop quoi dire. Faites un effort, et ne vous contentez pas des sms, facebook, whatsapp ou autre… C’est tellement mieux de se voir en vrai.

Si c’est vous qui proposez régulièrement sans trouver d’écho, vous finissez par vous lasser, pire, vous pourriez douter de son amitié. Demandez un coup de fil, dîtes que vous vous avez tellement plaisir à vous retrouver.

Dîtes ce que vous ressentez “ je suis triste de ne plus te voir ; qu’est-ce qui se passe ? est-ce que tu vas bien ? appelle moi.”

Si vous sentez un malaise, de la contrariété, ne restez pas sur une fausse impression, faîtes parler votre ami.e et prêtez lui une oreille attentive. Vous ne savez pas quoi dire quand elle vous livre ses problèmes, ne dîtes rien… écouter c’est déjà beaucoup, c’est précieux de pouvoir compter sur quelqu’un.

 

Comment gagner la sympathie? comment se faire des amis?

Dans son livre, ô combien célèbre « Comment se faire des amis », Dale Carnegie met en garde « Ne critiquez pas, ne condamnez pas, ne vous plaignez pas. » et appelle à une attitude mentale ouverte, gaie et sincère

Il identifie 6 principes pour gagner la sympathie des autres.

  • Intéressez-vous vraiment aux autres, oubliez-vous.
  • Ayez le sourire.
  • Rappelez-vous que le nom d’une personne revêt pour elle une grande importance.
  • Sachez écouter. Encouragez les autres à parler d’eux. Découvrez qui ils sont.
  • Parlez à votre interlocuteur de ce qui l’intéresse. Soyez ouverts, cherchez vos terrains d’entente.
  • Faites sentir aux autres leur importance et faîtes le sincèrement. Soulignez ce que vous trouvez bien, complimentez honnêtement.

 

Prenez le temps de la rencontre, le temps de la convivialité.

Commencez par établir le contact, qu’importe si c’est une banalité ( le temps qu’il fait, les animaux, le match de la veille – c’est très masculin)…

Souriez, faîtes bonne impression pour ce premier contact. Soyez chaleureux et respectueux : de l’espace d’intimité de votre interlocuteur (pas trop près !), de sa façon d’être, utilisez son prénom mais ne forcez pas le tutoiement.

N’allez pas trop vite, si vous rappelez 5 fois la personne qui vient de vous donner son téléphone, vous faîtes peur. Ne proposez pas tout de suite non plus de partir en week-end même si vous offre de venir à votre maison de campagne. La relation a besoin de s’installer progressivement.

Se donner rendez-vous sur un lieu d’activité est un bon début ; Et vous pouvez offrir de prendre un thé, de manger un bout ensemble la prochaine fois.

Pas de relation à sens unique. Si on vous a invité, n’oubliez pas de « rendre l’invitation », sur un autre format pourquoi pas. On vous a invité à déjeuner, et vous n’êtes pas un cordon bleu ou c’est petit chez vous… pourquoi ne pas proposer un pique-nique au parc ou un apéro-dinatoire après le ciné.

Soyez ouvert, Accueillez avec sympathie les idées et les désirs des autres. Notez les centres d’intérêt pour vous en souvenir.

Soyez clairs, visuels pour les activités que vous pourrez projeter. Imagez vos idées, vos propositions.

Dale Carnegie publiait « Comment se faire des amis » en 1936 ; ces principes sont toujours pertinents je trouve, n’hésitez pas à le (re)lire !

Et vous, quels autres conseils donneriez-vous ?

237 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  • l'affiche

    Et ce mois de Novembre, on fait quoi ?

    par sur 31/10/2018 - 0 Commentaires

     Bon c’est vrai avec le froid on aurait un peu tendance à hiberner, à rester confortablement sous la couette avec un bon bouquin, pourquoi pas. Oui mais bon, si on se secouait un peu ! pour sortir et profiter des heures lumineuses de la journée en se baladant ensemble en extérieur. Des ateliers Lyon Nature superbes […]

  • un coleoptère aux couleurs irisées

    Nos visites et sorties à Lyon en Janvier

    par sur 27/12/2018 - 0 Commentaires

    Quelles activités de loisirs ce mois de janvier à Lyon pour se faire plaisir ? Une sélection, très subjective toujours, concoctée pour vous avec beaucoup de sorties gratuites : des expos, des conférences, du sport, des animations, du cinéma… Repérez ce qui vous intéresse, le jour où vous êtes disponible, et annoncez sur notre site […]

  • chat jouant avec les boules du sapin

    Et en décembre on fait quoi à part les cadeaux, les repas…

    par sur 01/12/2018 - 0 Commentaires

    Oui, bien sûr, décembre c’est les fêtes, la magie de Noël ! La préparation des cadeaux, les repas, la famille, le qui vient à la maison et qui ne veut pas voir qui… Si on échappait un peu à la folie des magasins et des préparatifs, voici quelques idées de visites et sorties. A proposer et […]

  • Découvrir et re-découvrir les Traboules

    par sur 21/11/2018 - 0 Commentaires

    Par ces temps pluvieux et brouillasseux, une balade presque au sec pour (re)découvrir ces passages entre rues et maisons. Compter 1h30 à 2 heures de balade, et plus si le cœur vous en dit.  Les traboules, du latin trans-ambulare, passer à travers, sont une particularité lyonnaise spécifique au quartier St Jean – les plus anciennes- […]

  • un écran du tutoriel

    Des tutos pour s'inscrire et annoncer sur amiboost

    par sur 07/11/2018 - 0 Commentaires

    Découvrir pas à pas les fonctionnalités de base de notre site, vous nous l’avez demandé, c’est fait ! 2 tutoriels, ou modes d’emploi si vous préférez, avec la progression des écrans, pour  s’inscrire, pas à pas annoncer pas à pas Téléchargez les ou ouvrez les dans un nouvel onglet (clic droit) pour pouvoir les consulter […]

Articles récents

  • un coleoptère aux couleurs irisées

    Nos visites et sorties à Lyon en Janvier...

    par sur 27/12/2018 - 0 commentaire

    Quelles activités de loisirs ce mois de janvier à Lyon pour se faire plaisir ? Une sélection, très subjective toujours, concoctée pour vous avec beaucoup de sorties gratuites : des expos, des conférences, du sport, des animations, du cinéma… Repérez ce qui vous intéresse, le jour où vous êtes disponible, et annoncez sur notre site […]

  • ce lundi, la conférence Oser et accepter...

    par sur 12/12/2018 - 0 commentaire

    « Suivez votre boussole intérieure, s’il y a de la joie, vous êtes au bon endroit ! » Ce lundi 10 décembre, Marina Martin praticienne en Hypnose, PNL et DNR intervenait sur l’apport des Thérapies Brèves dans les transitions de vie, pour accepter et oser le changement. Merci à la mairie du 6e qui nous accueillait dans […]

  • chat jouant avec les boules du sapin

    Et en décembre on fait quoi à part les c...

    par sur 01/12/2018 - 0 commentaire

    Oui, bien sûr, décembre c’est les fêtes, la magie de Noël ! La préparation des cadeaux, les repas, la famille, le qui vient à la maison et qui ne veut pas voir qui… Si on échappait un peu à la folie des magasins et des préparatifs, voici quelques idées de visites et sorties. A proposer et […]

Suivez notre page Facebook